L.U.M.O.S.

Loufoque unique mirobolant original saisissant !
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Mac Henry, Kélian

Aller en bas 
AuteurMessage
Kélian MacHenry

avatar

Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 11/11/2006

MessageSujet: Mac Henry, Kélian   Dim 12 Nov - 21:15

- Kélian bon Dieu, qu’est ce que tu fais encore au lit ! Si Mère te prend à paresser elle va te foutre une raclée.

Kélian sortit une tête aux cheveux blonds ébouriffés de sous la couette. Il bailla à s’en décrocher la mâchoire et darda un regard mauvais sur la sale peste qui osait faire irruption dans sa chambre. D’ailleurs, Kyra fronçait le nez.

- Hum, je devrais peut-être aller dire a Mère dans quel état déplorable est ta chambre… Pour ton propre bien, évidemment.

Elle lui adressa un sourire sournois et s’esquissa, juste a temps pour éviter le polochon que son frère lui lançait. Le jeune homme jeta un regard circulaire sur sa chambre. Il ne l’avait effectivement plus ranger depuis, hou la, depuis très longtemps. Et Madame MacHenry détestait le désordre. Sachant sa petite sœur prête à tout pour lui nuire, Kélian sortit sa baguette et marmonna une formule. Tout rentre plus ou moins en ordre. Bien sur, il n’aurait jamais le talent de sa mère pour exercer les sorts ménagers mais au moins était il a l’abri d’une réprimande. Kélian sortit de son lit et entreprit de s’habiller. L’entreprise n’était pas aisée car le sort qu’il venait de lancer avait éparpillé ses affaires au quatre coins de sa chambre. Après quelques minutes de fouilles il récupéra son jeans dans un tiroir du bureau, son tee-shirt derrière le pouf et le reste au dessus de l’armoire. Il passa rapidement devant la glace pour se coiffer et fini par descendre.
Sa mère l’accueillit par un regard glacial. Sans y prêter attention Kélian s’assit. Il sentait sa mère prête à exploser. Il s’y préparait. Ça ne tarda pas.


- Kélian !

La voix était cinglante comme un coup de fouet. Kélian avait beau y être habitué, il ne put s’empêcher de frémir. Il savait déjà ce qui allait suivre. Il pouvait même dire quels reproches elle allait bien pouvoir lui adressé. Résigné, il leva la tête.

- Tu te présentes ici sans montrer le moindre signe de la plus élémentaire des politesses, tu es habillé comme un… comme un de ces Sang-de-Bourbe, tu n’es pas coiffé et il parait que ta chambre est dans un état déplorable ! Tu me fais honte ! Comment ai-je pu donner naissance à des enfants si différents !

En effet on ne trouvait pas plus différent que Kélian et Kyra. D’un an plus jeune, Kyra ressemblait beaucoup à son frère au niveau physique. Les mêmes cheveux blonds comme les blés, les mêmes yeux bleus, les mêmes traits fins et expressifs et elle était capable d’émettre beaucoup de charme. Mais la ressemblance s’arrêtait là. Le visage de Kélian exprimait la mélancolie tandis que celui de sa sœur était empli d’une dureté qui renseignait sur son caractère aussi bien que si on avait pu lire en elle. En la voyant on ne pouvait douter qu’elle était la fille de ses parents. Elle était odieuse, arrogante, manipulatrice, persuadée que les Sangs-Pur étaient meilleurs que les autres,… Kélian, lui, était persuadé d’être né dans la mauvaise famille, ce qui ne contribuait pas à le faire accepter par ladite famille. Kélian soupira et retourna à ses céréales. Il pouvait deviner l’expression de chacune des personnes assise autour de cette table. Sa sœur devait arborer un visage ravi, elle n’aimait rien autant que de voir son « cher » grand frère se faire rabrouer par leur mère. Sa mère devait avoir l’air sévère de ceux qui font croire que ça les attriste de se fâcher mais qui en réalité en retire un certain plaisir. Quand a son père, caché derrière la GSP (Gazette des Sangs-Pur, Kélian avait toujours rit de leur manque d’imagination), il avait la mine indifférente. Depuis que Kélian avait manifesté un tempérament aussi contraire a celui de la famille, il n’existait plus pour lui. Ce dont Kélian se félicitait. Si en plus il avait du endurer les remontrances de cet homme sadique et inhumain cela aurait été douloureux en plus d’être embêtant, son père n’étant pas homme a faire les choses a moitié. Kélian avait à peine fini de manger que sa mère donnait le signal du départ. Le jeune homme s’empara de sa malle et s’apprêta à transplaner. Depuis que sa sœur avait son permis on ne se déplaçait plus que comme ça dans la famille MacHenry. Ils réapparurent un moment plus tard dans un coin reculé du quai. Le jeune Serpentard s’en allait déjà quand sa mère le rappela.

- Kélian, montre toi digne de la noble maison de Serpentard cette année. J’aimerais être fière de toi au moins une fois dans ma vie.

- Oui mère.

La dernière formalité était accomplie. Sa mère lui disait cette petite phrase à chaque rentrée et Kélian lui donnait la même réponse. Ce qui ne l’empêchait pas de ne jamais faire ce qu’il disait. Kélian se perdit dans la foule. Il grimpa dans le Poudlard Express et se mit à la recherche d’un wagon. Il approchait de la fin du train quand une porte s’ouvrit à quelques pas de lui. Un groupe sortit du compartiment en discutant bruyamment. A leur tête, parlant encore plus fort que les autres, se trouvait Matthew O’Haras, le Serpentard le plus haï et le plus craint. Elève de sixième, il ne craignait rien ni personne, surtout en compagnie de sa bande, 5 ou 6 garçons pas beaucoup plus recommandables que lui. Kélian se prépara à endurer leurs moqueries, Matthew l’ayant pris comme cible depuis la première fois qu’il l’avait vu.

- Tiens, tiens mais regardez qui voilà. Cet imbécile qui déshonore la maison de Serpentard !

Les rires bêtes des autres garçons fusèrent. Kélian resta de marbre. Il savait qu’ils n’oseraient pas l’attaquer (au vu des 6 années de self-défense de Kélian, ça valait peut-être mieux) mais se sachant supérieur en nombre et en force, ils n’hésitaient pas a le narguer. Au bout d’un moment ils se fatiguèrent et Kélian pu reprendre son chemin. D’un peu plus loin, sortant par la porte ouverte du dernier compartiment s’élevait des voix. Et pas n’importe quelles voix, non, celle de James, Josh et leur meilleure amie, Sheena. C’était les seules personnes avec qui il s’entendait bien. Ce petit groupe composé de personne tellement différente représentait l’âme de Poudlard et était une idée de James. Ce Gryffondor de 7ème année s’était lié d’amitié avec Josh, un Poufsouffle, une idée avait alors germé dans sa petite tête fertile : composé un groupe de quatre amis issu chacun d’une maison différente de Poudlard. Sheena était venu les rejoindre rapidement mais elle s’était opposé a l’arrivé d’un Serpentard trouvant qu’on ne pouvait décidément pas leur faire confiance. Kélian avait fait la connaissance de James en 5ème année. Il l’avait présenté à Josh qui lui avait accordé son amitié. Kélian avait donc rejoint le groupe malgré la défiance de Sheena qui était la seule à ne pas vouloir de lui. Avec le temps, leurs rapports c’était amélioré tout en restant tendu. Kélian poussa la porte du compartiment et entra après avoir salué tout le monde. Le voyage passa rapidement et ce fut enfin l’arrivée à Poudlard. Kélian se sépara a regret de ses amis pour rejoindre la table des vert et argent. Il s’assit à l’extrémité de la table, comme il en avait l’habitude. La répulsion qu’il éprouvait pour ses compatriotes n’avait d’égale que le mépris qu’ils lui portaient. La file des premières années entra, menée par MacGonagall. Le jeune garçon détourna les yeux. Il détestait cette cérémonie. Ce n’était pas comme la plupart des élèves que la Répartition ennuyait, non ! Il la haïssait. Il y avait 6 ans maintenant que sa vie avait été gâchée. Oui, bien sur, c’était de sa faute mais il ne pouvait pas se détester alors il s’était mis à détester ce jour.

~~ Flash Back ~~

- Mac Henry, Kélian, cria Mac Gonagall.

Un jeune garçon fin et élancé aux cheveux récalcitrants lui donnant l’air d’être coiffé d’un chapeau de paille se détacha de la file et s’avança vers le tabouret, les jambes un peu tremblantes. Le Choixpeau lui tomba devant les yeux aussitôt placés sur sa tête. Et il se mit à parler. Kélian entendait encore distinctement les mots que le Choixpeau lui avait murmurés.

- MacHenry… J’ai bien connu vos parents jeune homme. De vrai Serpentard. Et puis, ils priaient tellement pour être envoyé dans cette maison, je ne pouvait décemment pas les envoyé autre part. Sans doute est-ce la même chose pour toi ?

Et là, au lieu de répondre non de toute ses forces, il n’avait pas écouté. L’image de Clara, sa meilleure amie qu’il avait du laisser là-bas, flottait sur le fond noir de l’intérieur du Choixpeau.

- C’est bien ce qui me semblait. Comme tes parents celle qui te conviendra le mieux sera
SERPENTARD.

Kélian avait alors pris conscience que par un moment d’absence il venait de compromettre le bonheur de ces années à Poudlard. Mais c’était trop tard, trop tard pour reculer, trop tard pour persuader le Choixpeau de changer d’avis. Ce n’était pas comme dans les cassettes où l’on pouvait faire marche arrière, non. C’était trop tard, il n’avait plus qu’à assumer la responsabilité de ses actes.

~~ Fin du Flash Back ~~


Kélian secoua la tête pour se tirer de la songerie dans laquelle il s’était laissé aller. Il jeta un coup d’œil à James qui applaudissait avec ferveur Wilken Tom qui venait d’être envoyé à Gryffondor. C’était le dernier de la file. Sa vie s’était quand même améliorée depuis qu’il connaissait James et ses amis mais cela aurait été tellement plus facile si il s’était retrouvé à Poufsouffle, Gryffondor ou Serdaigle. Les plats étaient apparus dans la vaisselle d’or. Kélian se servit une assiette sans enthousiasme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Mac Henry, Kélian
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Henry VIII et la guerre...
» Iéna et la campagne de 1806 (Henry Houssaye)
» l'effet "Henry"
» Les Bâtisseurs de Frédéric Henry : Compte-rendus de parties, impressions et pistes de réflexion
» Henry Liger-Belair n’est plus

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L.U.M.O.S. :: Hors-Jeu [HJ] :: Présentation † élèves-
Sauter vers: