L.U.M.O.S.

Loufoque unique mirobolant original saisissant !
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La Tête du Sanglier... Une nuit presque comme les autres.

Aller en bas 
AuteurMessage
Emily Jones
Gryffondor Deuxième année
Gryffondor Deuxième année
avatar

Féminin Nombre de messages : 89
Chaussette : Rouge et or bien sûr
Date d'inscription : 30/07/2006

MessageSujet: La Tête du Sanglier... Une nuit presque comme les autres.   Mer 6 Sep - 22:46

~ 21 heures ~



En Espagne, ce n'est même pas encore l'heure de dîner, mais pour le Royaume-Uni, c'est déjà la nuit [Arte, c'est la nuit]. Et d'ailleurs, le soleil s'est couché depuis bientôt une demie heure. Mais cette nuit est très spéciale. Il ne fait pas froid et humide comme d'habitude, non ce soir, le ciel est dégagé de tout nuage, le temps est sec et agréable...

La journée de sortie à Pré-au-Lard s'était passée dans la joie et dans la bonne humeur et s'était terminée trois heures auparavant et les élèves de Poudlard étaient rentrés au château plus ou moins calmement. Enfin ... presque tous les élèves. En effet, deux jeunes filles affublées de vêtements moldus vagabondaient dans les allées du village, leurs chaussures frappant le sol consituant le seul bruit alentour. Leurs noms ? Vous promettez de pas balancer aux profs ? ... Morgane Frost et Emily Jones. Deux Gryffondor ne respectant pas les règles de Poudlard et s'en fichant royalement. Vous me direz que ce n'était pas le genre de la deuxième année de se dévergonder ainsi... à croire que l'influence de son amie y jouait pour beaucoup... Allez savoir...

Ce n'était pas très malin de braver l'autorité en cette période noire. Avec un Voldemort dans la nature et des mangemorts à tous les coins de rue, des morts tous les deux jours... Dumbledore ne faisait que leur répéter d'être prudents. C'est ce qu'il avait dit durant le discours de début d'année. Enfin, Emily le supposait mais n'en était pas très sûre, il faut dire qu'elle s'était endormie à ce moment-là...

La plus âgée des deux fillettes poussa la porte de vieux bois pourri au dessus de laquelle on pouvait lire LA TÊTE DU SANGLIER et les deux brunes foulèrent le sol du pub. Il y avait quelques personnes présentes, certaines tournèrent la tête en entendant la porte grincer. C'était la première fois qu'Emily entrait dans cet établissement et regardait un peu partout, c'était un peu Yuck mais ça avait du style... Les "gens" étaient plutôt étranges et lui là bas... on aurait dit un vampire, la jeune fille en aurait mis sa main au feu. Comme pour se rassurer, elle attrapa la main de Morgane et se colla à elle. Les deux jeunes filles avancèrent lentement dans la pièce sous le regard des clients avant d'aller s'assoir sur deux tabourets au comptoir. Le barman n'avait pas l'air de se soucier de l'âge des deux Gryffondor ou de la raison de leur présence hors de Poudlard à cette heure-ci car il se contenta de leur demander ce qu'elles souhaitaient.
Emily jeta un coup d'oeil à son amie qui passa sa comande d'un air assuré. Elle avait demandé une boisson au nom exotique et la jeune Jones se contenta de lui faire confiance et d'ajouter un simple


Pareil

Deux bouteilles de l'exquis breuvage et quelques éclats de rire plus tard, les deux Gryffondor commençaient à parler un peu fort, à rire avec les autres personnes au comptoir, c'était à peine si elles ne se levaient pas pour aller danser sur le bar. Ah, ces jeunes aujourd'hui... Emily se sentait bien, elle avait évacué les problèmes qui la concernaient et ne penser plus qu'à une chose : s'amuser...



~ Ce RP est un peu spécial. Il est en priorité pour la blonde et après on verra. Petit rappel : Ne prenez pas exemple sur ces jeunes filles, l'abus d'alcool est dangereux pour la santé (et c'est interdit aux mineurs) ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lalyne.over-blog.org
Morgane Frost
Gryffondor Cinquième année
Gryffondor Cinquième année
avatar

Nombre de messages : 23
Date d'inscription : 28/07/2006

MessageSujet: Re: La Tête du Sanglier... Une nuit presque comme les autres.   Sam 9 Sep - 22:55

"Non mais je te jure ! Elle se tortillait dans tous les sens possibles et imaginables alors que ses bras décrivaient des moulinets !"

Toutes les têtes –ou presque- se tournèrent vers la source du bruit. Une table en bois, deux bouteilles couleur mangue, deux jeunes filles riant aux éclats. On laissera de côté une dizaine de sacs bourrés de fringues, de friandises et de farces en tout genre.

Imaginez un bar. Une vieille taverne toute ramollie, meublée d’une vingtaine de tables et d’une cinquantaine de chaises, le tout en bois. Recouvrez l’endroit de poussière. Ajoutez-y un stock de boissons alcoolisées datant du Moyen Age, un barman empestant la chèvre, et des torches sur les murs histoire d’attirer quelques moustiques en ce mois de septembre. Faites y entrer quelques deux trois dizaines d’individus plus bizarres les uns que les autres. Encapuchonnés pour certains. Mentalement atteints pour d’autres. Ou encore présentant des malformations qui les rendent un rien flippants. Et dont la moitié poursuivis par la loi. Full stop. Vous avez LE bar de Pré-au-Lard malfamé par excellence.

La Tête du Sanglier était fortement déconseillée aux élèves de Poudlard. Ce qui, je pense, explique très bien le fait que justement deux brunettes de Gryffondor avaient choisi de s’y installer, un beau soir de septembre. La nuit était agréable : l’air frais, le ciel dégagé, les ruelles du village éclairées par la lueur argentée de la lune. Après une après midi shopping bien remplie, les deux amies avaient décidé de faire un break et, au lieu de s’arrêter aux Trois Balais, comme tout être doté d’un minimum de bon sens l’aurait fait, elles s’étaient dirigées vers la fameuse Tête du Sanglier. Les rumeurs sur cet endroit allaient bon train dans tout le château. Rien de tel qu’une bonne soirée entre copains autour d’une bouteille de Whisky pur Feu pour défier à la fois le règlement de Poudlard ET les lois ministérielles. Sans oublier de se vanter auprès des petits première année. La mentalité des jeunes sorciers de nos jours, je vous jure…

Cependant, les raisons qui avaient poussé Morgane et Emily à faire un tour au « Sanglier » étaient beaucoup plus nobles que ça. Car ayez bien en tête qu’il s’agit là de deux élèves modèle, deux jeunes filles matures et réfléchies. Ayant un jour vu dans Londres une énorme affiche vantant une boisson alcoolisée au nom exotique, elles se promirent que si un jour l’occasion se présentait, elles y goûteraient. Justement, ce soir là, leur sang avait viré à l’orange, et une folle envie de mangues les submergea. Mais étant encore mineures, elles n’avaient théoriquement pas le droit d’en commander aux Trois Balais. Et de toutes les façons, Mme Rosmerta, si aimable soit elle, ne leur en vendrait jamais. Donc elles avaient eu la merveilleuse idée de tourner à gauche au lieu de continuer le long de la rue principale, s’engouffrer dans une ruelle minuscule et de passer la porte lourde et poussiéreuse de la Tête du Sanglier.

Les voilà attablées depuis une bonne demi-heure autour de deux bouteilles de MALIBU MANGO, la délicieuse boisson découverte grâce à une affiche moldue, dont les effets commençaient à se faire sentir. Rires, sourires, potins et rumeurs bien croustillantes : les jeunes filles se racontaient leurs vacances, leurs premiers jours à Poudlard… Quelques regards de travers divaguaient vers les deux Gryffondor, et le barman je vous dis même pas, il ne faisait que ça : loucher en direction des deux amies. Rien de plus agréable, je vous assure.

Sauf que ça n’affectait en rien les deux jeunes filles. Mieux, elles s’en fichaient royalement. Parce que Morgane était en pleine description de Ancie Arkeenson, une emmerdeuse à plein temps. Une vert et argent que l’ex préfète de Gryffondor avait surprise en train de mettre au point la danse des pompom girls de Serpentard dans un des cachots de l’école. La scène avait été tellement hilarante que Morgane se sentit comme obligée de mettre Emily au courant. Après tout, quand il s’agit de ridiculiser un(-e) Serpentard, tous les Gryffondor sont concernés.


"Comme ça, regarde!"

La jeune Frost reposa sa bouteille, repoussa sa chaise et s’élança dans l’allée entre les tables en s’agitant dans tous les sens, plaquant un grand sourire sur ses lèvres. C’était… spectaculaire. Sauf qu’Ancie ne fut pas la seule ridiculisée, comme prévu. Parce que la fille la plus douée de l’école, alias Morgane, venait d’écraser un bracelet métallique abandonné sur les dalles froides du bar avec son pied droit, juste avant de glisser dessus et de s’étaler par terre avec toute la grâce et l’élégance dont elle était capable.

Elle resta allongée sur le dos, inerte, les yeux grands ouverts, un sourire radieux jouant sur se lèvres. Elle ne fit pas un geste jusqu’à ce que son amie ne vienne la secouer, affichant une mine inquiète alors qu’au fond, on sentait que ça lui coûtait un effort surhumain de ne pas exploser de rire.


« Ca va ? Rien de cassé ? »

"Bien sûr que je vais bien, je crois que je ne me suis jamais sentie aussi bien Very Happy"

Apparemment, un quart de bouteille de Malibu ne réussissait pas tout le monde, et certains encore moins que d’autres. Mais passons. Morgane balaya le sol de sa main, et ses doigts se renfermèrent sur le fin bracelet métallique.

"J’ai glissé sur ce machin-là. Vraiment insupportables, les gens, de laisser traîner leurs affaires n’importe où."

« Fais voir ! »

Le regard braqué sur le bracelet scintillant, Emily avait tendu un bras pour l’attraper, mais Morgane éloigna le bijou de son amie.

« Non, c’est dangereux ces trucs-là. Regarde, j’ai failli me fouler la cheville à cause de ça ! »

« Tss… Tu t’écoutes quand tu parles ? Non, franchement Morgane, tu ne sais même plus ce que tu racontes. C’est qu’un bracelet… Allez donne ! »

Le sourire de Morgane s’agrandit, et ses yeux chocolat pétillèrent de malice.

« Je te le donne si………. Si tu fais la bise au barman ! Tu sais le vieux barbu là-bas ? Bref, le barman quoi. »

Devant le sourcil arqué d’Emily et son expression figée dans la perplexité, Morgane, ajouta :

« Cap ? Razz »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emily Jones
Gryffondor Deuxième année
Gryffondor Deuxième année
avatar

Féminin Nombre de messages : 89
Chaussette : Rouge et or bien sûr
Date d'inscription : 30/07/2006

MessageSujet: Re: La Tête du Sanglier... Une nuit presque comme les autres.   Dim 10 Sep - 0:09

Ancie Arkeenson était la pire pompom girl existante sur cette planète. Premièrement, elle ne savait pas danser, ce qui est assez handicapant quand on est une pompom girl. Ensuite c’était une stupide Serpentard aux cheveux blonds platine qui mâchait son chewing-gum la bouche ouverte et qui savait à peine aligner trois mots sans avoir besoin de réfléchir comme si son destin en dépendait. Et enfin, chose qui touchait particulièrement notre jeune deuxième année, Ancie avait des vues sur un certain Gryffondor. Comme le savait-elle ? Cette pauvre fille était aussi discrète qu’un troll dans un magasin de porcelaine... Non vraiment, Emily n’aimait pas Ancie Arkeenson. Et Morgane le savait très bien, c’était d’ailleurs pour ça qu’elle prenait un plaisir monstre à la ridiculiser. Ce qui permettait à Miss Jones de la détester encore plus sans prendre de risques...

Les bouteilles orangées pleines de boisson étaient déjà vidées chacune au premier tiers mais les deux jeunes filles ne faisaient que se servir verre sur verre – façon de parler, car elles buvaient au goulot -, sans trop de pause à part pour se moquer de la Serpentard en question ou dire deux trois autres bêtises. Les quelques clients présents avaient les yeux rivés sur les Gryffondor et le barman encore plus. Ils étaient probablement étonnés de trouver des élèves de Poudlard dans un bar aussi mal fréquenté à cette heure-ci alors qu’ils étaient censés être tous rentrés depuis plus de trois heures maintenant. Tous ces regards vicieux avaient beaucoup gêné Emily à leur arrivée, mais cela faisait quelques verres qu’elle ne s’en souciait plus. Et puis elle avait toujours son amie avec elle. Après tout, Morgane avait trois ans de plus qu’elle [inversement proportionnel ou égal XD] et elle était douée avec une baguette magique. Qu’est-ce qu’elles risquaient face à des Mangemorts ou autres ? ... Ce que la brunette (Em’) craignait le plus, à la rigueur, c’était McGonagall... ou Rogue. Quoique vu l’ampleur de leur désobéissance et de la gravité de la situation, elles auraient sûrement droit à Dumbledore lui-même. Elles n’avaient pas intérêt à se faire chopper si elles comptaient rester encore un peu à Poudlard… Est-ce que Rusard pointait les élèves ?


« Comme ça regarde ! »

Avec une voix d’australopithèque, Morgane se leva et tenta d’imiter Ancie Arkeenson en se trémoussant dans tous les sens sans aucune coordination. Je dis bien « tenta » parce que trois secondes plus tard, elle se retrouvait les fesses sur le plancher poussiéreux dans un grognement digne d’une sirène en furie. Emily en lâcha presque sa bouteille sous le coup du choc. Enfin ce n’était pas un grand choc, mais pour elle, dans l’état dans lequel elle se trouvait, c’était comme si la Terre s’était arrêtée de tourner – contrairement à sa tête -. La deuxième année porta ses mains bronzées devant sa bouche pour étouffer un éclat de rire et prenant une mine très sérieuse – enfin aussi sérieuse que possible -, elle se leva à son tour et rejoignit son amie. Tous les regards étaient maintenant dirigés vers le sol où la cinquième année gisait sans bouger.

« Oh ça va, regardez ailleurs ! »

Emily tendit le bras vers la main de son amie et l’aida à se relever, non sans mal. En effet, les deux jeunes filles tanguèrent sous le poids de l’autre et faillirent s’étaler par terre encore une fois [t’as vu quand il a failli glisser ? XD] Morgane tenait entre ses doigts un objet qu’Emily ne voyait pas très clairement, en fait elle le voyait même très flou, mais elle savait qu’il brillait. Tel un Niffleur qui se jetterait sur un beau gallion doré, la jeune Gryffondor voulut prendre des mains de son amie le bracelet. Mais agissant comme une sale vilaine égoïste toute pas belle (c’est de Mily ^^), Morgane le mit hors de portée. Se collant à son amie de trois ans son aînée, Emily tendait les bras pour attraper le bracelet mais rien à faire.

« Je te le donne si………. Si tu fais la bise au barman ! Tu sais le vieux barbu là-bas ? Bref, le barman quoi. »

Quoi ? Non mais ça va pas ! Il sentait mauvais et en plus il avait de la barbe. Yuck ! Pas question. Vous auriez dû voir l’éclair de lumière qui passa dans les yeux du barman à cet instant là. Tous les clients étaient maintenant rivés sur la jeune Jones qui elle fixait Morgane avec intensité. Comment pouvait-elle croire qu’elle allait faire une chose pareille. Ce n’était pas le trop plein de Malibu qu’elle avait ingurgité qui allait l’arrêter mais plutôt la tête enjouée du patron de la Tête du Sanglier.

« Cap ? »

Alors là... C’était comme si elle disait à Emily qu’elle n’avait pas assez de cran pour le faire. Et ça, c’était le genre de chose qui faisait qu’elle allait agir justement. Adressant un clin d’œil à son amie, Emily n’eut qu’un mot.

« Cap ! »

Elle s’avança ensuite vers le bar, l’air de rien, faisant le moins de bruit possible. C’est fou comme les australopithèques ils savent bien faire le cosmonaute. Bon, Emily ne savait pas ce qu’était un cosmonaute mais elle agissait exactement comme tel. Et en plus d’être totalement ridicule, c’était extrêmement amusant. Il n’y avait maintenant plus que le comptoir qui séparait la jeune fille du barman, et donc du bracelet. Elle s’y accouda et fit un signe au patron, comme si elle allait lui révéler le plus important des secrets de cette planète. Quand celui-ci ne fut qu’à quelques centimètres d’elle, elle se recula et agita la main devant son nez. Par Merlin que cet homme puait !

« Arrête de tourner comme ça... »

Le pauvre homme qui n’avait pas bougé réprima un rire. C'était tout juste si elle ne le voyait pas en double... Emily s’avança alors vers lui et piqua un baiser sur sa joue avant de se retourner brusquement avec les bras en l’air dans un geste de triomphe. On aurait dit qu’elle venait de gagner la Coupe du Monde de Quidditch. Le grand sourire qui fendait son visage retomba bientôt en une expression de dégoût et la fillette tira la langue avant de la frotter avec sa main droite.

« Yuck ! »

Emily se jeta ensuite sur son amie et attrapa le bijou métallique qu’elle enfila fièrement à son poignet avant d’entamer une danse de la victoire plutôt étrange...

« C'est qui la meilleure ? C’est la Mily ! Mily stoppe sur son flex ! » [Arrête on sait pas ce que ça veut dire XD]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lalyne.over-blog.org
Morgane Frost
Gryffondor Cinquième année
Gryffondor Cinquième année
avatar

Nombre de messages : 23
Date d'inscription : 28/07/2006

MessageSujet: Re: La Tête du Sanglier... Une nuit presque comme les autres.   Dim 10 Sep - 21:15

Le « Cap ! » de défi lancé par la douce et cristalline voix d’Emily (aussi doux qu’un « A taaaaable !!! » tonitruant de votre mère pour la troisième fois, le soir à 21 heures) résonna à la fois dans la Tête du Sanglier (communément appelé bar barbare et crasseux) ET dans celle de Morgane. Elle venait de grimper d’une marche l’escalier menant au déchiffrage complet et total de la personnalité tordue d’Emily Jones. Stupéfaite, oui elle l’était. Du moins pendant un millième de seconde. Parce qu’aussitôt dit, aussitôt fait. La deuxième année prit son courage à deux mains, zigzagua entre les individus qui prétendaient –très mal- s’intéresser à leurs verres déjà vides qu’à la scène qui était en train de se dérouler, jusqu’à faire face au barman, dont le regard était –pour on ne sait pas du tout quelle raison- teinté d’amusement à peine voilé. La jeune fille avait grimacé, puis garda sa respiration, ferma mentalement les yeux et commanda une salade de saison se pencha par-dessus le comptoir vers le vieux barbu. Lueur d’espoir dans les yeux de Morgane : peut-être une gifle ? Mais non, miss Jones s’était bel et bien rapprochée de sa joue à peine visible sous la masse de cheveux blancs (coiffeur demandé)… et basta ! Elle avait été cap.

L’instant suivant, le bar explosa en applaudissements de rire. Les bras en l’air, un sourire à des milliers de watts dansant sur ses lèvres, Emily s’était détournée du barman à vitesse grand V, comme si lui faire face ne serait-ce qu’une seconde de plus engendrerait la pire des maladies cérébrales. Mais cette expression de triomphe disparut aussi vite qu’elle était venue pour faire place à une mine de dégoût. Suite à quoi elle s’élança dans l’allée en direction de son amie, telle une fusée en plein lancement. A ce moment-là, Morgane sentit un besoin vital de faire un pas sur le côté (gauche ou droit, au choix). Elle était trop jeune pour mourir écrasée par une Emily rendue encore plus folle qu’elle ne l’était déjà par sa « victoire ».

Elle était vraiment cap de tout la petite (grande) Jones. Si vous me dites que faire la bise à un barman n’a rien de suicidaire, je vous répondrai que vous n’avez encore jamais vu le propriétaire de la Tête du Sanglier. Parce que :

1- Une odeur de chèvre fort désagréable emplissait vos narines lorsque vous vous trouviez à moins de dix mètres de lui (ce qui en soi était plutôt louche, étant donné l’absence totale de chèvres à Pré-au-Lard).

2- Une folle envie de dégurgiter hic et nunc vous submergeait à chaque fois que vous vous en approchiez de trop près.

3- petit 3

4- vous êtes la risée de tout le monde (bon, là, rien de gênant pour un certain nombre inférieur à trois et supérieur à un de personnes aux cheveux d’ébène de sexe féminin appartenant à la noble maison de Godric Gryffondor (on ne citera personne))

Et malgré tous ces obstacles, Emily en avait été capable !! Et tout ça pour un petit bout de métal de rien du tout. Morgane coula un regard vers le bracelet, perplexe… juste avant que son amie la courageuse ne le lui arrache littéralement des mains pour le brandir en l’air, l’enfiler et entamer une danse à rendre Arkeenson jalouse.


« C’est qui la meilleure ? C’est Mily ! Mily stoppe sur son flex »

Euh ouais, si on veut. Morgane regarda les deux bouteilles de Malibu laissées sans surveillance sur leur table (les pas douées ! manquerait plus que quelqu’un y verse du poison !) et s’aperçut que… il restait plus de Malibu dans la sienne que dans celle de son amie !! Or, elle ne pouvait pas laisser passer ça ! C’était déjà pas mal qu’Emily ait honoré son gage ce qui était carrément infaisable pour une personne dite ‘normale’, alors si en plus elle surpassait Morgane dans le buvage de Malibu… ! L’ex préfète de Gryffondor (on comprend bien pourquoi il y a un « ex- » devant le « préfète » maintenant) se rua vers la table et empoigna la bouteille qu’elle porta à sa bouche. Elle la vida de quelques millilitres en moins d’une seconde. Le monde se mettait à tourner autour d’elle, tant mieux, maintenant elle avait la preuve que la terre tournait bien sur elle-même. Le nombre de fois où elle s’était posé la question… non, décidément le Malibu était, en plus d’être un pur délice, une boisson instructive.

Une fois le contenu de la bouteille vidé d’un tiers, elle reposa cette dernière sur la table, en prenant soin de la mettre à côté de celle identique (enfin presque) d’Emily. Admirant son travail, elle déclara fièrement :


« Non, c’est moi la plus mieux ! Regarde, je t’ai battue !ùù »

Sourire aux lèvres, elle s’avança, en se balançant sur les côtés (on pourrait éventuellement qualifier ça de « danse »), vers Emily qui était toujours dans son délire.

« Et pour Morgaane, hip hip hip, et pour Morgaaane, hip hip hip, et pour Morgaaane hip hip hip hourra ! Et pour Morgaane […] ! »

Une voix très.. mélodieuse, oui, tout à fait. En passant près d’un vieux piano désaccordé limite en ruines, qui était censé mettre un peu d’ambiance (comme s’il y en avait encore besoin) (les touches s’enfonçaient d’elles mêmes, donnant lieu à une mélodie à vous casser les oreilles, on avait l’impression qu’un musicien invisible y était installé), Morgane laissa ses doigts courir sur les 88 touches, descendant des aigus jusqu’aux graves, et en désaccordant le piano encore plus.

Des regards intrigués se tournèrent –pour changer- vers la source du bruit, donc Morgane, et Emily qui n’était pas très loin. Aie. C’était la goutte qui a fait déborder le vase, ça se sentait – intuition féminine.


« Désolée… La musique était pourrie, un peu de changement n’a jamais fait de mal à personne. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emily Jones
Gryffondor Deuxième année
Gryffondor Deuxième année
avatar

Féminin Nombre de messages : 89
Chaussette : Rouge et or bien sûr
Date d'inscription : 30/07/2006

MessageSujet: Re: La Tête du Sanglier... Une nuit presque comme les autres.   Sam 16 Sep - 21:02

Morgane vidait son Malibu à grandes gorgées, elle avait dû battre le record de vitesse de buvage de bouteille. Emily la regardait bêtement, à la fois impressionnée et tellement jalouse. Elle s’imaginait déjà l’imitant pour connaître cette sensation. Vous savez quand tout tourne autour de vous, vous ne voyez plus vraiment, tout est flou mais c’est amusant, ça vous fait rire. D’ailleurs, tout vous fait rire, et tout vous fait pleurer en même temps, vous êtes à fleur de peau. Vous avez mal à la tête mais vous n’avez pas envie que ça s’arrête parce que ce mal de tête vous tient compagnie... C’est ça qu’on appelle être saoul. Mais attention ! Il y a une énorme différence entre être saoul et être bourré. Et tout tient en une gorgée... la gorgée de trop. Celle qu’il ne faut pas boire. Chacun a sa gorgée de trop, ce n’est jamais la même pour tout le monde. Il y en a qui tiennent mieux l’alcool que d’autres. Et ce n’était absolument pas le cas de miss Frost et de miss Jones.

Fière d’elle, Morgane se dédiait un hymne déraillant, un peu comme la voix d’un jeune garçon qui mue à l’adolescence. Pendant que la cinquième année défiait le concert de scies musicales sur le piano, Emily s’était avancée vers la table en zigzagant, et s’était arrêtée violemment à cause de sa chaise. Elle était maintenant la main appuyée sur le dossier, un pied sur le siège et essayait tant bien que mal de monter sa deuxième jambe, cherchant à grand peine son équilibre. Une fois debout sur la chaise de bois qui craquait de toute part, la petite Gryffondor se rendit compte que son amie s’était arrêtée de jouer. Seulement elle n’avait pas vraiment compris que c’était pour s’excuser. Persuadée que la chanson était terminée, Emily se mit applaudir vivement, mettant pouce et index dans sa bouche pour siffler.


« Wouuuuh ! Bravooooo ! Une autre ! Une autre ! »

A force de temps et de regards noirs de la part de la petite brune, les clients du bar se sentirent obligés de la suivre et frappèrent à leur tour dans leurs mains à contrecoeur. Pourquoi à contrecoeur ? Parce qu’ils savaient parfaitement que ça allait encourager l’adolescente à se remettre à jouer... Emily, quant à elle, avait déjà attrapé sa bouteille et, la tête penchée en arrière, buvait goulûment, avant de relever la tête précipitamment. La jeune fille monta sur la table branlante, la bouteille à la main, et se prépara ce qui semblait être l’exploit de sa vie, avant de sauter sur la table d’à côté – qui n’était qu’à dix centimètres de la première. Elle continua à avancer ainsi de table en table jusqu’à se retrouver tout à côté de Morgane, près du bar. Emily sauta alors une dernière fois pour se retrouver sur le comptoir, collant sa précieuse bouteille contre son cœur. Elle se dandinait plus ou moins en rythme sur la musique ou plutôt sur le semblant de musique que jouait Morgane. Après avoir avalé une nouvelle gorgée de Malibu, Emily posa sa bouteille à ses pieds sur le comptoir.

« Attention mesdames, messieurs, créatures en tout genre plus ou moins très moches, le spectacle va commencer ! En exclusivité de soir, mademoiselle Emily Jones va effectuer devant vous un exploit de la nature. Toi là ! Surveille ma bouteille. »

La fillette ferma les yeux, se concentrant de toutes ses forces. Wow ! Sa tête tournait beaucoup plus quand elle était dans le noir ! Elle préférait se concentrer les yeux grands ouverts. Elle prit une grande respiration et regarda devant elle le bar qui s’étendait à perte de vue (il faut dire qu’elle ne voyait plus très très loin). Emily monta les bras au dessus de sa tête, prit son élan et posa ses mains au sol en jetant ses jambes en l’air, le tout voulant ressembler à une roue. Seulement, il ne faut pas être réaliste, elle n’atterrit pas sur ses deux pieds. Elle tangua et, dans un cri, tomba, se retrouvant assise sur le comptoir, une jambe de chaque côté, comme si elle montait sur un balai. Dans un grognement, Emily se pencha en avant, s’allongeant sur le ventre, et tendit ses jambes sur le bar. Elle rampa ainsi jusqu’à sa bouteille sous le regard amusé de toute la pièce. Ce n’est qu’une fois accrochée à la bouteille qu’elle se décida enfin à réagir.

« Aïe. J’ai failli mourir... Tout ça c’est de la faute d’Ancie Arkeenson, cette espèce de pimbêche, blondasse sans cerveau, qui sait pas danser ! Je la déteste. Je te jure que si elle le touche je l’assassine de mes propres mains. Y’aura pas besoin de baguette moi je te le dis ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lalyne.over-blog.org
Morgane Frost
Gryffondor Cinquième année
Gryffondor Cinquième année
avatar

Nombre de messages : 23
Date d'inscription : 28/07/2006

MessageSujet: Re: La Tête du Sanglier... Une nuit presque comme les autres.   Dim 8 Oct - 0:23

Morgane s'était laissée avachir sur un siège en bois, tout aussi dur que les bancs de la Grande Salle, mais vu son état d'ebriété profonde, elle ne broncha pas, contrairement à d'habitude (il faut savoir que la jeune fille détestait les chaises en bois, et en général ne se privait pas pour le clamer haut et fort). Les quelques neurones qui étaient encore en état de fonctionner se concentraient surtout sur la priorité absolue du moment : déchiffrer les contours confus et brouillés qui dansaient devant les yeux de la jeune fille.

Elle se serait certainement endormie dans cette position affaissée si son amie -sa sauveuse!- ne s'était pas prise pour une présentatrice de télé dans un élan de folie. En fait, c'est surtout au moment où un Emily Jones résonna dans la salle que ça a fait tilt dans la tête de Morgane. Comme quoi, son bon sens ne s'était pas complètement déconnecté. Elle ouvrit un oeil, laissa échapper un baillement tout ce qu'il y a de plus discret, puis l'autre paupière daigna se décoller. Son regard se riva sur son amie qui sortait complètement de ses gonds, debout sur le comptoir, la bouteille de Malibu à ses pieds. Difficile de le croire au premier abord, mais il était clair que la petite Jones était encore plus défoncée que Morgane. Non seulement elle se donnait en spectacle devant des gens pour le moins bizarres et louches, mais en plus elle déclinait son identité, en balançant son vrai nom à travers la pièce dans une clameur stridente. Il était déjà bien périlleux de s'attarder dans un pub après neuf heures du soir par les temps qui couraient, mais quand en plus on est mineur et qu'on se présente chaleureusement devant tout ce monde... j'appelle l'hôpital psychiatrique, allô.

C'est pourquoi, dans un élan de courage ultime, Morgane se leva douloureusement, la tête menaçant d'imploser d'un instant à l'autre, et se dirigea vers son amie qui était maintenant en pleine démonstration de ses talents de gymnaste. Morgane s'approcha du comptoir en titubant, et tira son amie par le bras, alors que cette dernière était en plein discours sur Ancie Arkeenson.


- Mais oui, c'est une pétasse finie, tout le monde le sait. Viens Em, on s'en va.

En priant pour que leur sortie se déroule sans anicroches, la jeune Frost empoigna le bras gauche de son amie, et la tira vers la sortie sous l'oeil hilare et légèrement flippant des autres alcoolo présents. Ce n'est qu'à ce moment là qu'elle se rendait compte du pétrin dans lequel elles s'étaient fourrées.

La porte s'était ouverte sans trop de problèmes - contrairement à ce qu'on aurait pu attendre d'une lourde porte grinçante âgée de plusieurs siècles - et les deux jeunes filles se faufilèrent à travers (ahh le malibu... pur courage liquide!). L'air frais leur fouettait le visage, et le froid de la nuit les recouvrait à vitesse grandissante. Une fois la porte du pub refermée, loin de se sentir plus en sécurité qu'à l'intérieur, Morgane frissonna.


- J'ai les boules. Qu'est-ce qu'on fait maintenant ?

Elle longea l'allée principale du regard. Il n'y avait pas âme qui vive. Paradoxa total qu'elle ne comprendra jamais : on avait carrément plus peur de croiser un Mangemort dans une ruelle deserte que dans une ruelle qui grouille de monde. Elle regarda Emily qui ne se tenait pas tout à fait droite. En fait, elle se balançait doucement sur les côtés, en équilibre très précaire.

Peut-être était-ce son imagination, mais elle entendit un bruit sourd retentir à quelques mètres de l'endroit où les deux jeunes filles se trouvaient, frissonnantes de froid qui les enveloppait telle une grosse couverture glacée. On aurait dit qu'une porte venait de claquer. Morgane se tourna en sursaut vers la source du bruit et son regard scruta la pénombre de plus en plus brumeuse de cette nuit d'automne. Mais c'est à peine si elle parvenait à distinguer la poubelle qui n'était pourtant pas bien loin, alors définir l'origine du bruit était carrément mission impossible. Crevée, gelée, et manquant de tanguer d'un instant à l'autre, elle coula un regard vers Emily qui ne sembalit pas avoir meilleure mine qu'elle.

- Oo T'as entendu ou je rêve éveillée maintenant ?

( bon en fait je sais pas trop si tu préfères répondre là tout de suite, ou si on demande à qn d'intervenir à ce moment là, à toi de voir. Dans tous les cas, je passe une pitie annonce : deux folles recherchent un(e) suicidaire pr leur tenir compagnie. Voilà, nous sommes ouvertes à toute proposition =p )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Tête du Sanglier... Une nuit presque comme les autres.   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Tête du Sanglier... Une nuit presque comme les autres.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Garde de nuit presque universelle
» Nuit 6 (Votes) : Ca en deviendrait presque lassant...
» nuit sanglante
» Liste de vos armées
» Mon lapin cette nuit c'est rebooté seul

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L.U.M.O.S. :: Enceinte de Poudlard [DJ] :: Pré-au-lard :: Commerces-
Sauter vers: