L.U.M.O.S.

Loufoque unique mirobolant original saisissant !
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 *| Lyle Taylor |*

Aller en bas 
AuteurMessage
Lyle Taylor
Serpentard Quatrième année
Serpentard Quatrième année
avatar

Masculin Nombre de messages : 32
Age : 51
Poste : Elève
Epouvantard : L'eau
Chaussette : Noir à pois noirs
Date d'inscription : 28/07/2006

MessageSujet: *| Lyle Taylor |*   Mar 22 Aoû - 11:02

Le voyage qui l’avait conduit jusqu’au château n’avait pas été fort appréciable. D’une part, il n’avait jamais supporté de voyager en train et d’autre part, trouver une place avait été bien plus compliqué que ce qu’il avait imaginé. De plus, les seuls élèves qu’il avait rencontrés ne s’étaient pas montrés très amicaux envers lui. Ce voyage fut donc un très bon prétexte au jeune garçon pour marmonner de nouveau dans son coin …
Mais maintenant qu’il était arrivé, Lyle faisait tout pour cacher son enthousiasme. De toute façon, c’était comme ça à chaque fois ! Et cela depuis maintenant 4 ans. Il prenait le train seul dans un état d’esprit proche de la fureur, passait le voyage à lire et arrivait euphorique dans ce château qu’il aimait tant. En effet, Lyle n’avait pas vraiment crée de liens avec ses camarades durant ces quatre années. N’étant pas très sociable, ce n’est pas lui qui se serait précipité pour devenir le meilleur ami de tout le monde. Non, depuis qu’il avait adhéré Poudlard, il s’était mis en tête de se consacrer tout d’abord aux études, et que si son emploi du temps lui permettait, de peut être sympathiser. A croire que cette occasion ne s’était jamais présentée. Mais cette fois ci, s’en était trop pour lui. Il ne supportait plus la solitude. Il finirait sûrement par devenir fou à n’entretenir de conversation qu’avec lui-même.

En descendant du train, un élève le bouscula et Lyle lâcha le livre qu’il avait en main. Il pesta contre l’élève en question et ramassa son livre dont la couverture s’était abîmée en tombant. Mais alors qu’il était penché vers le sol, quelqu’un derrière lui trébucha en descendant et lui tomba dessus, ce qui eut pour effet de l’aplatir magistralement sur le quai. Son état d’énervement était au beau fixe. C’était la goutte qui faisait déborder le vase. Il se releva plus vite qu’il n’était tombé et prêt à crier contre l’idiot responsable de cet incident, se retourna et se figea. Elle devait avoir à peu près son âge, peut être un peu plus. Elle était belle avec ses cheveux foncés et ses yeux noirs. Elle donnait l’impression de ne même pas remarquer ce qu’il se passait, l’air complètement ailleurs. Et lui, ne pouvait plus en placer une. Il l’écouta s’excuser, la regarda s’éloigner et resta planté là sans bouger.
Il lui fallut au moins une bonne dizaine de minute avant de ‘se réveiller’ et de rejoindre les calèches menant au château. Il décida de ne plus repenser à l’incident qui s’était produit quelques minutes auparavant, car il ne voulait plus penser à cette fille et encore moins à un évènement susceptible de le mettre en rogne. Sans mot dire, il intégra une voiture et s’installa sans même regarder les autres élèves assis avec lui.

Une fois arrivé au château, il se sépara rapidement de la foule d’élèves et alla s’installer seul à la grande table des Serpentard, comme à son habitude. En s’asseyant, il manqua de tomber par terre, encore une fois. Et cette seule maladresse lui suffit à repenser à la jeune fille du train. Bon il n’avait pas de quoi s’enflammer : elle avait osé lui tomber dessus, elle avait l’air complètement niaise et elle n’était même pas si belle que ça ! Enfin… peut être un petit peu quand même. De toutes façons, qu’est ce qu’il pourrait bien faire d’elle ? Elle ne pourrait que le gêner. Alors il était inutile de penser à la retrouver ou à même prendre connaissance de sa maison. Et pourtant, s’il n’avait pas levé les yeux, il ne l’aurait pas vu assise à la table des Gryffondor. Il se trouvait idiot, vraiment idiot à s’intéresser à ce point à une inconnue pas douée. Mais il était attiré par ses cheveux si noirs. En fait, elle lui rappelait sa sœur jumelle, Mayra. Cependant, on ne flashe pas sur une sœur. Donc il n’avait pas flashé sur cette fille. Soulagé, au moins rien qu’un petit peu, il se concentra dans la répartition des nouveaux élèves afin de voir la tête de tous ces jeunes gamins ignorants. Gamin ignorant … il l’avait été lui aussi. Sauf que bien évidemment il avait été le plus intelligent des gamins ignorants ! Il en va de soit.

Chaque année, il aimait à se rappeler de ses débuts de sorcier. Quand il avait reçut cette lettre lui permettant d’intégrer Poudlard, il avait été si heureux qu’il aurait pu partir à l’instant même et courir jusqu’au château à pied. La seule chose l’en ayant empêché (et qui n’était pas la seule raison, en réalité) était qu’il ne savait pas où se trouvait le château. De plus, ses crétins de parents auraient tout fait pour l’en dissuader, il n’aurait jamais eu la force physique de porter toutes ses valises jusque là bas et il n’avait pas encore fait ses courses scolaires. Il avait donc dû être patient pendant tout un long mois. Mais cette patience avait été dûment récompensée avec la découverte tout d’abord du chemin de traverse puis du château de Poudlard et de ses environs. Ces moments avaient été magiques et oui, c’était bien le cas de le dire.

Quand il se souvenait de sa répartition, un sourire s’affichait sur son visage de sadique. Tout ce qui s’était passé entre son arrivée sur les quais de King’s Cross et son avancée vers le Choixpeau n’avait été que cauchemars et regrets. Mais la suite, oh la suite ! D’abord le Choixpeau. Il avait été la seule personne, enfin … le seul objet, disons plutôt, à le considérer seulement et uniquement pour ce qu’il était et non pas pour ce qu’il disait être. C’était une chose que Lyle voulait voir chez les autres. Et cela était bien trop rare d’après lui. Cet chose l’avait juger uniquement pour ce qu’il était, et même si le résultat n’était pas très glorieux au niveau compassion, gentillesse et générosité, c’était bien lui et rien d’autre. C’était donc bien sûr à Serpentard qu’il avait été envoyé. Lui n’aurait pas pu s’en douter, n’y connaissant strictement rien, mais quand il ‘rencontra’ ses nouveaux camarades, il comprit quel genre de personnes ils étaient : fiers, égoïstes et minutieusement intelligent. Il faisait partit de leur communauté et c’était bien pour ses ressemblances avec ces gens là. Mais cela ne voulait dire en aucun cas qu’ils appréciaient pour ça. Au contraire. Ils étaient tout ce qu’il détestait de lui même. Des personnes viles, cruelles, détestables. Ce devait être pour cela que Lyle n’avait jamais eut d’amis à Serpentard. Après tout, comment aimer quelqu’un qui représente tout ce qui vous répugne ? De toutes façons, il n’avait besoin de personne pour vivre alors autant rester seul et sans personne dans ses pattes.
Quoi qu’il en soit, après ce premier dîner à Poudlard, Lyle se sentit enfin chez lui. Il savait quel genre de personnage on pouvait y trouver et cela le réconfortait ; de plus, un lieu destiné à la connaissance ne pouvait que lui convenir. Et c’est ainsi qu’il passa ses quatre premières années de Serpentard, tout à fait normalement, en élève studieux et discret.

Une heure, deux heures passèrent avant la fin du repas. Lyle commençait réellement à être fatigué. A vrai dire, il était sur le point de s’endormir sur la table. Mais un Serpentard bien intentionné le réveilla en lui assurant qu’ils seraient bientôt confortablement installés dans leur dortoir. Il regarda cet élève avec un demi-sourire (règle d’or : ne jamais trop lui en demander XD) et le reconnut assez facilement. Le jour où il avait rencontré Gary (le garçon en question), c’était lors d’une soirée de neige, pendant les vacances de Noël, un an auparavant. Lyle s’était engagé dans une promenade enneigée dans le parc de Poudlard. Il y avait beaucoup de vent et seul le son de la neige sous ses chaussures lui était encore audible. Tout le reste s’était préféré à rester au coin d’un bon feu de cheminée. Sauf lui, Gary et un autre garçon dont il ne connut jamais le nom. Alors que Lyle marchait tranquillement, songeant à ce qu’il voulait faire de son lendemain, sa paisible écoute du vent fut dérangée par des bruits sourds, ressemblant étrangement à ceux de deux personnes se disputant, et certainement pas en toute innocence. Lyle les voyait bien et décida de s’approcher dans l’espoir de pouvoir retrouver le calme qu’il avait recherché en venant ici. Il s’approcha prudemment et, une fois arrivé à leur niveau, se tenta à écouter leur conversation :


Gary : Tu avais promis que toutes ces histoires de magie noire étaient bel et bien terminées !
L’autre garçon : Mais de quoi tu parle ! Et de toutes façons ça te regarde pas alors lâche moi !
Gary : Comment ça, ça m’regarde pas ? J’te rappelle quand même que tu sors avec ma sœur et que nos deux familles veulent vous marier ! Alors oui, j’pense bien que ça m’concerne !
L’autre : Ah oui, beau prétexte hein ! Ecoute moi bien Gary, ta sœur n’a rien avoir là dedans et n’y aura jamais affaire, et ta famille non plus ! Alors qu’importe c’que j’fais, ça ‘regarde ! Maintenant fous moi la paix !

Et alors que l’inconnu s’apprêtait à disparaître du chemin, Gary le attrapa par le bras, ce qui lui valut un bon gros coup de poing dans la figure. Gary se retrouva cloué au sol et le garçon disparut.

Gary : Sale bouse de Gryffon ! T’as pas intérêt à faire de mal à Lise !
L’autre en s’éloignant : Tsss … tu sais même pas de quoi tu parles …
Gary : Ouais c’est ça … ! … Et merde ça fait mal !

Lyle se décida enfin à rejoindre le garçon dénommé Gary. Arrivé face à lui, il se retrouva prit d’un élan de compassion, chose totalement surprenante et lui tendit une main pour l’aider à se relever, tandis que Gary hésitait, surpris de la présence de Lyle.

Lyle : Vas-y, c’est qu’une main …
Gary saisissant la main et se relevant : Merci … Qu’est ce que tu … euh … t’es là depuis longtemps ?
Lyle : Assez pour savoir que je préfèrerais pas avoir à faire à ce type. Ni pour les affaires, ni pour la baston … Franchement, t’es pas malin. N’importe qui de censé aurait lâché le morceau au lieu de l’insulter en plus par derrière.
Gary : Ouais mais tu peux pas comprendre ! T’as pas une sœur qui va se marier avec un taré pareil ! Et puis, je te permets pas de m’insulter comme ça …
Lyle : Oh mais si j’ai une sœur et j’imagine bien la situation … sauf qu’avant d’agir comme un idiot, je réfléchis ! Bon avant que t’en viennes aux mains j’vais m’éclipser hein ! Salut …
Gary le rattrapant : Et mais attends ! … Dis, pourquoi t’es venu ?
Lyle pressé de partir : Au cas où il t’aurait massacré, j’aurai voulu pouvoir récupérer les objets de valeur sur ta dépouille. Hé ! Qu’est ce que tu crois hein ?
Gary pas vraiment à l’aise : … Sérieux ?
Lyle partant en ricanant : T’es vraiment stupide comme type …

Puis il était partit. Il n’avait jamais plus reparlé à Gary et ce n’était plus jamais comporté ainsi avec personne. Enfin, il n’avait plus jamais aidé personne. Mais ce soir là c’était venu miraculeusement. Comme quoi, même le pire d’entre nous peut avoir un moment de faiblesse.
Quand il avait revu le visage de Gary, ce soir de premier septembre, il avait repensé à cette histoire et c’était certainement fit que ce qu’il avait attiré cette nuit là c’était le fait que les deux garçons aient parlé de magie noire. Lyle était de nature curieuse, et bien que ce fût un sujet qu’il n’appréciait pas particulièrement, il avait eu envie d’en savoir plus sur la chose. Après tout, il n’était qu’un humain, et la curiosité n’avait rien d’exceptionnelle.
Finalement, il s’était contenté de lui sourire (à moitié, à moitié) et avait attendu la fin de la soirée à contempler les succulents mets disposés sur la table. C’était d’ailleurs cela qu’il préférait voir dans la grande salle : De la bouffe.
Et le moment tant attendu arriva enfin. Le directeur fit son dernier discours :il souhaita du courage aux nouveaux élèves ; Il tenta de rassurer les enfants sur cette époque sombre qui était en train d’envahir leur monde, et leur dit qu’ils étaient en sécurité à Poudlard, certainement plus qu’ailleurs ; Il les convia à se tenir à carreaux en classe avec leur professeur et pour finir leur dit de bien se reposer et de profiter de leur nuit. Puis les portes de la Grande salle s’ouvrirent et le tumulte habituel résonna avec force dans la salle, alors que tout le monde tentait de se frayer un chemin. Lyle lui connaissait la chanson et préférait rester assis à attendre que tout le monde soit partit avant de se lever. Une fois le champ libre, il leva les yeux vers les trois autres tables et s’aperçut qu’il ne restait qui lui, et deux filles à la table des Gryffondor. Deveniez qui avec une jolie brunette qui était sans doute plus jeune que lui. Il poussa un soupire désespéré et s’échappa de cette soirée qui n’en finissait plus, le pas rapide et consterné, marmonnant qu’il la détestait, qu’elle l’horripilait, qu’il s’en fichait et qu’il … bon c’en était trop pour ce soir là, il courut jusque dans son dortoir, sans se retourner et ce maudit de n’être qu’un homme. Et oui …

_________________
.

.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Albus Dumbledore
Directeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 81
Age : 149
Poste : Directeur.
Chaussette : Verte et rose =^.^=
Date d'inscription : 24/07/2006

MessageSujet: Re: *| Lyle Taylor |*   Mar 22 Aoû - 11:17

Bonjour !

Très bonne fiche que voilà Laughing
J'vais te mettre ton rang et tu pourras jouer.
Encore bienvenue et bon jeu Smile

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lumos.realbb.net
 
*| Lyle Taylor |*
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Corey Taylor
» Corey Taylor ( Chanteur de Slipknot )
» Du Nouveau de la part de Taylor Fladgate
» Wonder women ou pas ???????????
» Vendredi 22 février 2008

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L.U.M.O.S. :: Hors-Jeu [HJ] :: Présentation † élèves :: Présentations validées-
Sauter vers: