L.U.M.O.S.

Loufoque unique mirobolant original saisissant !
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Davis Harrisson

Aller en bas 
AuteurMessage
Davis Harrison
Gryffondor Sixième année
Gryffondor Sixième année
avatar

Masculin Nombre de messages : 2
Epouvantard : La marque des ténèbres
Chaussette : Rouge et or
Date d'inscription : 21/08/2006

MessageSujet: Davis Harrisson   Lun 21 Aoû - 2:44

Je me trouvais dans un cimetière lugubre. Les pierres tombales étaient pencher en arrière comme si elles étaient poussées par un vent froid, voir glacial qui me gelait les entrailles. Le vent s’engouffrait dans les branches d’arbres morts qui jonchaient le cimetière créant un sifflement ressemblant à un serpent sifflant avant de fondre sur sa proie. L’herbe était haute et donnait l’impression que se cimetière était laisser à l’abandon depuis des années. D’ailleurs, ce cimetière était laissé à l’abandon depuis des années. La brume tomba tout à coup sur le cimetière lui donnant un air plus effrayant que jamais. On ne voyait plus rien, mais on distinguait toujours le sifflement du vent dans les arbres. Le cimetière était vide. Il n’y avait que des pierres tombales et un immense caveau, au milieu du cimetière. La grille qui servait de porte avait été ouverte de force et ce balançait au gré du vent dans un grincement aigu. Le caveau était vide et rempli de poussière et de toiles d’araignée.
Je me trouvais là, tout seul devant le caveau vide à observer, à attendre quelque chose ou quelqu’un, mais qui ou quoi ? Je l’ignorais moi-même. Mais je savais que c’était ici que ça ce passerait. Pourquoi ici ? Qu’est ce qui allais arriver ?
Je cherchais dans mon esprit mais c’était inutile, je n’arrivais pas à réfléchir.
Ce brouillard rendait mon cerveau somnolant et embrumer de pensée qui n’avait aucun sens. Pourquoi je me trouvais dans ce cimetière? Comment avais je pu quitter poudlard et me retrouver là. Dans cet endroit lugubre ou il ne semblait y avoir âme qui vive. Je regardais frénétiquement autour de moi. Je me tournait et tournait encore. Avais je entendu un bruit ? Je ne le savais pas. Une fois encore, je me demandais ce que je faisais ici.
Il y eu alors un bruit, violent, soudain. Une ombre apparut dans la nuit noire. Elle avançait tel un fantôme. Oui, on avait l’impression quelle flottait. On distinguait sa respiration, haletante comme si il avait couru pendant des heures. Je me cachais, Derrière une pierre tombale en essayant de masquer ma respiration. Il flottait toujours dans ma direction comme si il savait où je me trouvais. Il s’arrêta net devant la tombe derrière laquelle je me cachais. Il restait là, silencieux, sa respiration toujours plus forte, tel le grognement d’une bête.
Je plaçais ma main gauche sur ma bouche et mon nez pour qu’il n’entende pas ma respiration et je fouillais dans ma poche avec ma main droite à la recherche de ma baguette. Je paniquais, car je ne trouvais plus ma baguette. Mais où est elle passer ? Je réussi alors à l’attraper.
C’est alors que l’ombre poussa un grognement et se remit a la recherche de … je ne sait quoi ? Pourquoi était il dans ce cimetière ? Me recherchait il ? Peut-être mais pour quelle raison ?
Je restai là, silencieux, sans un mot, sans un mouvement. Il était sûrement loin maintenant, enfin je l’espérais. Je décidais de me lever enfin et de reprendre la route. Pourquoi ? Pour aller où ? Et d’abord, ou est ce que je me trouvais ? J’avançais dans la brume, droit devant en espérant trouver la sorti de ce cimetière. J’avançais, encore, encore et encore lorsqu’un bruit retentit devant moi. Une brindille qui craquait. Il y avait quelqu’un. Qui ? Les secours ? Non !!! L’ombre !!! Je me retournais pour courir mais je ne distinguais plus rien. Où était la gauche, la droite, je l’ignorais. La peur m’avait fait perdre le sens de la réalité.
C’est alors que le brouillard se dissipa, comme par magie. Que se passait il? Qu’est ce que je devais faire?
L’ombre se trouvait là, devant moi. C’était un homme, grand, portant une longue cape noire qui ne laissait rien transparaître de lui. On ne voyait pas son visage, car il le cachait derrière un masque. Que voulait il ?
Il ne dit pas un mot, rien mais on entendait toujours sa respiration haletante comme si il avait couru dans tout le cimetière.
Je tremblais de peur. Mon visage était en sueur et des larmes coulaient sur mes joues. Je ne savait pas se qui allait arriver mais je craignais le pire. L’homme ne bougeait toujours pas.
Qu’attendait il ? Peut-être des renforts ? Non, sûrement pas. Mais alors ? Je remarquais alors que je tenais ma baguette dans ma main droite. Mais qu’est ce que je pouvais faire face à un sorcier expérimenter alors que j’étais encore à poudlard ?
L’homme se mit alors à bouger. Il mit sa main droite à l’intérieur de sa cape. Il sorti alors une magnifique baguette qu’il pointa vers moi.

- Avada Kedavra !!!!

Une lumière verte jaillie de sa baguette. Par réflexe, je me jetais au sol pour éviter le sortilège. Celui-ci alla s’abattre contre une pierre tombale qui explosa en mille morceaux. Je regardais bouche bée les débris éparpiller en pensant a se qui me serait arriver si j’avait été toucher par ce sort. L’homme pointa a nouveau sa baguette vers mon mais au moment ou il allait lancer le sortilège mortelle, il fut surprit par le coassement du corbeau percher sur la branche d’un arbre derrière lui. Il tourna la tête et pointa sa baguette vers lui en criant la formule du sortilège impardonnable. La lumière verte toucha de plein fouet le pauvre oiseau qui tomba sur le sol, sans vie. Puis il se retourna vers moi, mais je n’étais plus là bien sur. Je n’allais pas attendre la mort sans rien faire et à défaut de pouvoir me défendre, j’avais décidé de prendre la fuite.
Je courrais si vite que je n’entendais que le vent qui sifflait dans mes oreilles. Je ne savais pas si il me suivait mais je ne comptais pas me retourner pour vérifier.
Au bout de quelques minutes me paraissant des heures, je décidais de m’arrêter pour reprendre mon souffle. Je regardais autour de moi. Je n’étais plus dans le cimetière mais dans une ruelle éclairer par des lampadaires. J’était a londres. Je reconnaissais cet endroit. Je me trouvais près du « chaudron baveur ». J’étais sauvé. Il y avait beaucoup de monde dans ce bar, même la nuit et au pire, je pourrais toujours aller sur le « chemin de traverse ». De toute façon je n’avais pas le choix.
L’homme apparu tout à coup dans la ruelle. Je ne savais plus quoi faire. Il ne me laissera pas m’enfuir cette fois. Je fouillais dans mes souvenir pour me rappeler se qu’on m’avait appris même si ça n’était pas très utile. Quitte à mourir, autant mourir en combattant. C’est alors que je me souvins avoir vu en cours de défense contre les forces du mal le sortilège de désarment. Je pointais alors ma baguette vers lui en souhaitant que sa marche.

-Expelliarmus !!!!

La baguette du sorcier s’envola pour atterrir sur le sol derrière lui. Je pivota sur moi même et me mit à courir pour atteindre la porte du pub qui se trouvait à quelque mètre de moi. Je m’approchais de plus en plus.
J’avais réussi, je tenais la poignée de la porte entre mes mains. Je commençais a la tourner mais a se moment la, il tenait déjà sa baguette. Je le savais, comment ? J’ignore pourquoi mais je le savais. J’avais ouvert la porte et j’entrevis alors quelques sorciers qui me fixaient et un millième de seconde plus tard.

-AVADA KEDAVRA !!!!!!!!!!


Davis se réveilla alors en sursaut. Les autres élèves présents à la table des gryffondors le regardaient tous avec un inquiet. Il s’était endormi pendant quelque minute mais ce cauchemar était si réaliste qu’il en était encore tout retourner. Il observa autour de lui et remarqua que les élèves des autres maisons le regardaient également, tout comme certain professeurs. Cependant les gryffondors n’étaient pas très surpris par la situation. Depuis sa deuxième année à Poudlard, Davis était sujet à certain cauchemar depuis qu’il avait découvert la marque des ténèbres au dessus de sa maison alors qu’il rentrait de Poudlard pour les vacances de noël.

Comme tous les ans, Davis rentrait chez lui pour fêter noël avec sa famille. Ce jour là, c’était son grand père qui était venu le chercher pour l’emmener chez lui. Alors qu’il disait au revoir à ses amis, deux hommes en noir virent à coter de son grand père. Davis les observait du coin de l’œil puis il vit son grand père qui parut bouleverser. Il se dirigea vers lui en faisant un dernier signe d’au revoir à ses camarades puis s’approcha de son grand père. Celui-ci ne dit pas un mot et le poussa pour lui dire de suivre les deux hommes. Il sortirent de la gare et montèrent dans une grande limousine. Alors qu’il roulait vers le centre de Londres, Davis remarqua qu’il se trouvait près son quartier mais soudain la voiture tourna pour se diriger vers le centre ville. Davis ne comprenait pas. Il attendit que la voiture s’arrête à un feu rouge en ouvrit la portière pour retourner chez lui. Il se mit à courir en direction de sa maison, poursuivi par l’un des deux hommes et son grand père. Il arriva devant chez lui et ouvrit la porte. Là, il vit ses parents, allonger par terre sans bouger. Il ne comprenait pas mais avant qu’il n’ai le temps de faire un mouvement de plus, l’homme l’attrapa et le tira hors de la maison pour le remettre dans la limousine qui avait fait demi tour. Davis était paniqué. Il ne comprenait pas pourquoi on l’empêchait de rentrer chez lui ou plutôt il faisait tout pour ne pas penser à l’éventualité que ses parents était morts. Pourtant il dû bien accepter cette idée en voyant la marque des ténèbres au dessus de sa maison.

Mais depuis cet incident, les choses on beaucoup changer. Il a fallu beaucoup de temps à Davis pour se remettre de la mort de ses parents et pendant sa troisième et sa quatrième année, Davis traversa une mauvaise passe. Au départ, Davis était un élève très doué et avait de bonne connaissance en magie car toute sa famille faisait partie de la communauté des sorciers. Il était aussi très courageux et n’avait peur de rien. Mais ce qui le caractérisait le plus c’était sa curiosité. Il n’aimait pas qu’on lui cache quelque chose et arrivait à participer à tous les mauvais coups. Cependant, il devint un garçon assez agressif et refermer sur lui-même. Il aimait rester seul dans un coin pour lire. Il arriva à se mettre de nombreux élèves a dos. Lors de sa cinquième année, les blessures de Davis commencèrent à cicatriser. Il commençait à s’ouvrir aux autres et eu même quelque histoire d’amour avec quelques filles de Poudlard. Il passa ses examens avec succès et obtint neuf buses. Il recommençait à vivre normalement, malgré les quelques cauchemars dont il avait pris l’habitude. Aujourd’hui Davis est en sixième année. Il est devenu un garçon grand et fort. Il est très sportif et est très doué pour le quidditch. Il a les cheveux blond avec des reflet or au soleil se qui plait beaucoup au filles. Ses yeux bleu montre une profonde tristesse mais Davis reste un garçon fort et sur de lui.

Davis était en train de regarder le jeune élève qui s’avança entre les tables pour se faire repartir. Il aimait bien assister aux cérémonies de répartition car ça lui rappelait comme tous les élèves son premier jour à Poudlard. Il se souvenait du jour ou il avait reçu sa lettre. Se jour là il était en train de jouer dans sa chambre aux jeux vidéos lorsque sa mère frappa à sa porte pour lui demander de venir dans le salon. Il vivait dans un petit appartement près du centre ville à Londres et bien qu’il sache qu’il était un sorcier, ses parents l’envoyait dans une école moldu. Mais ce jour là marquait son entrée dans le monde des sorciers. Enfin il allait suivre les traces de ses parents et allait étudier dans la même école qu’eux. Il avait enfin reçu sa lettre de Poudlard. Son père qui travaillait au ministère de la magie avait prit sa journée et l’après midi même Davis alla pour la première fois sur le chemin de traverse. Les parents de Davis étaient tout les deux des sorciers de sang pur. Contrairement à la plupart des familles de sang pur, ils n’adhéraient pas à l’idée que les sangs purs étaient supérieurs. Pour cette raison, ils ont élevé Davis comme un moldu pour qu’il ne se sente pas supérieur aux autres élèves sans pour autan lui cacher qu’il était un sorcier. Cependant Davis connaissait un peu la magie puisque ses parents l’utilisaient parfois devant lui et son grand père lui avait donné ses vieilles manuelles d’école en douce pour que son petit fils ne soit pas un ignare.
Alors qu’il se trouvait dans la banque des sorciers, Davis découvrit alors que ses parents avaient beaucoup d’argents dans leur coffre. Il acheta des robes de sorciers et autres fournitures ainsi qu’un magnifique hiboux grand duc qu’il baptisa Rupert. Il alla ensuite chez le fabriquant de baguette Ollivanders ou il fit l’acquisition de sa baguette magique en bois d’if avec une plume de phénix et d’une taille de 21.5cm.
Le jour de la rentrée, il était si heureux de partir à Poudlard que sa famille fut l’une des première à arriver sur le quai 9 ¾. Dans le train il fit la connaissance de plusieurs élèves et en majorité des élèves venant de famille moldu. Lorsqu’il arriva avec les autres devant l’immense porte de l’école, le doute commença à s’installer. Il ne savait pas se qui allait se passer maintenant et apparemment il n’était pas le seul. Les autres enfants semblaient aussi inquiets que lui. Dans sa hâte, il avait oublié de demander à ses parents comment son entrée à Poudlard allait se dérouler. Il pénétra dans l’école et une femme s’approcha d’eux. Elle se présenta comme étant le professeur McGonagall et suite à un long discours que Davis n’écouta pas car il était trop occuper à regarder autour de lui le décor, elle les emmena dans une petite pièce où elle leur dit d’attendre. Au bout d’un moment elle vint les chercher et les emmena dans la grande salle. A cet instant Davis cru rêver. La salle était immense et des dizaines d’élèves les regardait en se murmurant des commentaires à l’oreille. Davis suivit la file d’élève tout en fixant le magnifique plafond. Il fini par se cogner contre plusieurs élèves qui s’étaient arrêtés sur ordre du professeur, faisant tomber une petite fille. Il l’aida à se relever sous le regard réprobateur de McGonagall et celui amuser du directeur qui lui fit un discret petit clin d’œil. Une bande de serpentards se mirent alors à ricaner mais furent vite rappelé à l’ordre par la redoutable sorcière et son regard terrifiant. Elle recommença un petit discours expliquant comment allait se passer la répartition et se mit à appeler les élève par ordre alphabétique.

-Harrison, Davis

Davis s’avança d’un pas assurer vers le vieux chapeau miteux et le mit sur sa tête après s’être assit sur le tabouret. Soudain le choixpeau se mit à parler.

-Hum….Oui je vois du courage…Oui beaucoup de courage…De la ruse et des qualités intellectuelles…Oui c’est clair…. Hum…Je vois aussi une grande curiosité…Oui tout est clair….

Gryffondor


Il tonnerre de cris et d’applaudissements retenti alors à la table des gryffondors heureux d’accueillir un nouvel élève dans leur maison.


Davis sorti alors de ses penser et remarqua alors que la répartition était déjà terminer. Il regarda le professeur McGonagall sortir avec le choixpeau et le tabouret puis reporta son regard sur les nouveau élève.

*Encore une nouvel année qui commence et j’ai l’impression quelle va être meilleure que les autres.*

Il regarda alors les plats qui venaient de se remplir de nourriture et commença à remplir son assiette.


Dernière édition par le Lun 21 Aoû - 20:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Albus Dumbledore
Directeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 81
Age : 149
Poste : Directeur.
Chaussette : Verte et rose =^.^=
Date d'inscription : 24/07/2006

MessageSujet: Re: Davis Harrisson   Lun 21 Aoû - 17:25

Bonjour !
Fiche bien complète dis moi :p J'espère que ce pauvre Davis n'en fait pas toutes les nuits des rêves pareils Mad L'horreur ...
Bien je vais te mettre ton rang mais avant tout, je t'en prie, je t'en suplie, je t'en conjure ... réctifie l'orthographe de Gryffondor, qui s'écrit avec un 'y' et non pas avec un 'i'.
J'pourrais devenir fou si tu modifies pas et si tu refais la faute XD
Allez, bonne journée et fait en sorte que les rêves de Davis ne se concrétise pas Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lumos.realbb.net
 
Davis Harrisson
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L.U.M.O.S. :: Hors-Jeu [HJ] :: Présentation † élèves :: Présentations validées-
Sauter vers: