L.U.M.O.S.

Loufoque unique mirobolant original saisissant !
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Cecil Hearow

Aller en bas 
AuteurMessage
Cecil Hearow
Serdaigle Troisième année
Serdaigle Troisième année
avatar

Féminin Nombre de messages : 15
Poste : Elève
Epouvantard : Une loque humaine, sa mère naturelle
Chaussette : Mi bas verts et bracelets de cheville
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Cecil Hearow   Ven 11 Aoû - 2:07

« Alors surtout, n’oublie pas, tu nous envoie régulièrement des nouvelles. Tu écoutes bien les cours. Tu es gentille avec les autres. Tu respectes le règlement. Tu ne sors pas de ton dortoir la nuit. Tu ne te promènes pas dans la forêt interdite. Tu ne te fais pas griffer par un chat. Tu vas voir Colombe de temps en temps. Tu n’embêtes pas les grands, tu…
- Lorelei, j’ai 13 ans, c’est ma 3ème année à Poudlard, tu n’es pas ma mère, alors arrêtes de parler comme si j’étais une espèce rare d’abrutie. »


Sur le quai 9 ¾ Lorelei Hearow répétait pour la millième fois ses recommandations à sa petite sœur, Cecil, qui portait une lourde valise sur laquelle elle avait collée une image de dragon. Dans sa cage, le petit hibou blanc nommé Colombe commençait à s’impatienter. La petite demoiselle piqua un dernier baiser sur la joue de sa sœur, lui fit promettre qu’elle transmettrait ses adieux à ses parents – ils étaient en voyage et n’avaient pas pu venir – et monta dans le Poudlard Express. Elle regarda quelques wagons et finit par se planter avec une vague copine, coté fenêtre. Après de longues minutes à se raconter leurs vacances, le train démarra enfin.

« Et fais gaffe à mes fringues ! » cria Lorelei par la fenêtre.

Cecil – qui portait d’autant mieux ce prénom masculin qu’elle avait les cheveux courts – avait emprunté à sa sœur tout ce que Lorelei mettait à son âge, 10 ans plus tôt, et qui était maintenant démodé. Cecil adorait être en décalage. Jouissant d’autres parts d’une bonne image sociale et étant respectée de tout le monde, elle pouvait se le permettre. A la moitié du voyage, elle enleva son jean, sa ceinture d’anneaux et son petit haut cerise pour revêtir son uniforme et sa robe de sorcière. Puis elle continua à bavasser avec sa camarade. Après un long trajet, le train arriva à Poudlard.

Dans les calèches tirées par ce qu’elle ignorait être des Sombrals, elle aperçut enfin son meilleur ami, qu’elle n’avait pu repérer dans le train. Elle se fourra tout de suite à coté de lui et le serra dans ses bras. Autant la jeune fille pouvait être froide avec des gens qu’elle n’aimait pas, autant elle débordait d’émotion en compagnie de ses amies. Le jeune garçon la salua en rajustant son chapeau et commença à lui raconter, tout excité, les extraordinaires vacances qu’il avait passé en Russie. Arrivés dans la Grande Salle, ils se séparèrent – à regrets – car Cecil était à Serdaigle et son ami à Gryffondor.

La jeune fille traîna son corps maigre et long à la table de sa maison. En vérité, elle faisait bien plus que son âge, 14 ou 15 ans au moins. Son visage, très fin, avait des traits de jeunes fille et non d’enfant. Ses ongles, à peine longs, étaient de la même couleur que ses yeux – bleu jean. Elle prit place et se rappela, en voyant le Choixpeau magique, le jour où elle l’avait mis sur sa tête. Pour commencer, lorsque le professeur Mac Gonnagal l’avait appellée, tout le monde avait cru qu’un garçon allait surgir mais c’était elle, petite Cecil de 11 ans, qui avait fendu les rangs avec ses longs cheveux châtains – elle les avait coupé depuis – et sa finesse si féminine. Par la suite, elle avait dû expliquer à une poignée de gamins pourquoi elle portait ce prénom masculin. Elle avait répondu avec légèreté que c’était en souvenir de son grand-père qui s’appelait ainsi.

La vérité était toute autre. Les parents de Cecil étaient un peu… dérangés. Sa mère aurait voulu avoir un fils. Peu douée en magie, elle n’avait réussi à s’intégrer nulle part, était alcoolique, vivait à la rue et la petite fille avait déjà 3 ans quand on la lui retira. Cecil fut adoptée par un couple de sorciers qui l’éleva avec amour. Sa petite enfance lui conférait aujourd’hui, par un étrange phénomène de résilience, une force de caractère, un charme et une capacité d’adaptation qui lui servait beaucoup. Elle s’était jurée de ne pas finir comme sa mère naturelle, de laquelle elle n’avait plus de nouvelles depuis… 10 ans.

« Hé, Cecil, ça va ? » lui demanda une Serdaigle de son âge

Cecil hocha la tête, avec un peu plus de vigueur qu’il n’était naturel. Avec sa peau éternellement pâle et ses yeux couleur « bleu paumée » elle avait souvent l’air d’être malade. En fait, elle était ailleurs. Malgré ses apparences de jeune fille socialement intégrée, bonne élève aimée des professeurs et des élèves, c’était une rêveuse, qui passait de longs moments à lire ou à penser. Parfois, on la voyait disparaître des jours entiers, lorsqu’elle n’avait pas cours. Mais comme on l’aimait bien, on ne lui en tenait pas rigueur – à part quelques mauvaises langues qui faisaient des hypothèses sur ce qu’elle pouvait bien faire et la regardaient narquoisement à son retour. Elle passait aussi beaucoup de temps avec son meilleur ami, qui avait un tempérament naturellement aventureux et la traînait dans tous les recoins du château. Mais même avec lui, elle n’était pas aussi elle-même que quand elle était seule. Lorsqu’elle lisait, elle abandonnait son image de jeune fille sûre d’elle et se laissait aller à toutes les émotions qui pouvaient l’affaiblir sans se demander inconsciemment comment réagiraient les autres.

Elle feignit de s’ennuyer pour pouvoir penser à son aise. Penser était une occupation inavouable chez les adolescents, qui cultivaient le cynisme et l’absence – visible – d’enthousiasme. Elle-même avait toujours l’impression de vivre une double vie. D’un côté, la jeune fille parfaitement normale, bien sous tous rapports, juste assez originale pour avoir son charme. De l’autre, cette lectrice portée sur l’introspection. Le tout formait cette collégienne sans problème qui avait juste… une fêlure. Normal, me direz-vous, avec l’étrange génitrice dont elle avait été accablée à la naissance. Etait-ce l’hérédité, qui lui donnait ce coté bizarre ? Sans doute pas. Mais 3 ans de petite enfance dans la rue lui avaient développé, c’était sûr, une enveloppe protectrice. Une enveloppe protectrice qui commençait à la rendre un peu double. Bah, il serait toujours temps de s’ouvrir de ses particularités à quelqu’un. Bien sûr, son meilleur ami savait qu’elle lisait, qu’elle aimait à penser. Personne n’ignorait qu’elle était une bonne élève. Mais qui aurait pu mesurer le vide qu’elle avait en elle ?

« Tu n’as pas faim ? » s’étonna sa voisine de table.

Le vide qu’elle avait en elle avait dû contaminer ses yeux car elle n’avait pas remarqué les plats qui étaient arrivés. Elle bredouilla que si, si, et se servit de la salade. Quelques efforts pour s’intéresser à la conversation lui apprirent qu’on parlait de l’année à venir, sujet tout à fait bateau pour un premier septembre. En regardant un peu les convives, elle repéra rapidement les nouveaux élèves. Il y avait un jeune garçon qui avait l’air un peu perdu. Elle lui adressa un geste rassurant auquel il ne réagit pas. Il était dans ses rêves et Cecil ressentit pour lui un accès de sympathie.

« Il paraît que Trelawney a prédit quelque chose cet été.
- Ouais, elle a prédit qu’elle barberait tout le monde et qu’elle dirait n’importe quoi.
- Pour une fois qu’elle dit quelque chose de vrai ! »


Le petit groupe s’esclaffa. Cecil avait retrouvé ses marques et échangeait avec les autres des plaisanteries plus ou moins drôle. Le petit nouveau avait l’air toujours aussi perdu et le voir la fit presque sourire. L’année s’annonçait parfaite.

Parfaitement ordinaire, surtout.
Comme quoi, il ne faut pas croire ce qu’annoncent les années.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://espoirsature.vosforums.com
Albus Dumbledore
Directeur
avatar

Masculin Nombre de messages : 81
Age : 149
Poste : Directeur.
Chaussette : Verte et rose =^.^=
Date d'inscription : 24/07/2006

MessageSujet: Re: Cecil Hearow   Mar 15 Aoû - 11:33

Bonjour et bienvenue !

Et me voilà une fois de plus à saluer une bonne joueuse ! Très bon post miss
Je vais tout de suite te mettre ton rang et tu seras fin prête à jouer sur le forum.
Bonne chance et bon jeu Wink

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lumos.realbb.net
 
Cecil Hearow
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L.U.M.O.S. :: Hors-Jeu [HJ] :: Présentation † élèves :: Présentations validées-
Sauter vers: